Le licenciement a été reconnu « sans cause réelle et sérieuse » par le conseil des prud’hommes d’Orléans. Le géant américain a été condamné à verser 15.000 euros de dommages et intérêts à son ancien salarié, ainsi que plus de 6000 euros d’indemnités, de préavis et de compléments de salaire. Le licenciement pour faute grave d’un employé […]

Orléans : Amazon condamné après avoir licencié un gilet jaune