Officiellement, les plateformes ont assuré avoir agi par inquiétude quant à la provenance des informations.

Facebook et Twitter ne sont pas des réseaux sociaux. Ce sont des machines de propagande», accuse encore le New York Post,

Le co-fondateur de Twitter, Jack Dorsey, s’est exprimé par la suite, jugeant «inacceptable» d’avoir bloqué des contenu sans fournir à l’internaute de «contexte sur pourquoi nous les bloquons». Il a par ailleurs souligné une mauvaise communication de la part du réseau social… avant de renvoyer vers une justification du blocage du contenu.